Appel à solutions
Avitaillement hydrogène de bateaux
Partager
Bâtiments / Energie
Environnement et déchets
Aménagement et urbanisme

Présentation

Dans le cadre de sa feuille de route dédiée à la filière Hydrogène, la Métropole Aix-Marseille-Provence joue un rôle de facilitateur pour structurer différents écosystèmes Hydrogène sur son territoire, en collaboration avec les autres institutions notamment le GPMM, la Région Sud et l’ADEME.

Concernant le maritime, la Métropole accompagne plusieurs porteurs de projets de navires à propulsion électrique couplée à l’hydrogène (navette à passagers, yachting de plaisance, pilotine, navette-fret, navires de travail). Selon les projets, les niveaux d’avancement et donc la temporalité de mise en œuvre diffèrent mais tous auront besoin de trouver une solution d’avitaillement.

La Métropole souhaite donc accompagner la structuration d’un écosystème maritime Hydrogène afin de faire émerger une solution d’avitaillement mutualisée pour plusieurs projets. Pour cela, elle a besoin d’identifier et recenser les différentes offres technologiques dédiées à l’avitaillement maritime.

La réponse pourra être apportée par un candidat unique ou un groupement et devra expliciter les modalités de production, distribution et livraison de l’hydrogène sur un site à définir avec la Métropole et/ou le GPMM, en proximité du Vieux-Port.

La solution d’avitaillement proposée devra être en mesure de délivrer de l’hydrogène avec une pression de 350 bars à minima attendue au niveau des réservoirs des bateaux (permettant une évolution dans le temps vers des pressions plus importantes). Les candidats pourront proposer tout type de solution et elle pourra être dimensionnée de façon à être évolutive dans le temps.

Les candidats devront fournir :

  • Une description technique de la solution d’avitaillement proposée
  • Un plan masse sommaire et un descriptif de l’emprise de l’installation visée
  • Les utilités et contraintes opérationnelles nécessaires à son fonctionnement
  • Les aspects réglementaires à lever pour permettre son installation sur le littoral
  • Une présentation de leur expertise dans le domaine de l’hydrogène et de leur retour d’expérience en matière d’avitaillement hydrogène.

En première approche, les besoins cumulés sont estimés autour de :

  • 150 à 200 kg/jour en 2023
  • ­ 500 kg/jour en 2024
  • 800 kg/jour en 2026/2027.

Au départ, au regard des projets maritimes connus, une seule solution d’avitaillement située en proximité du Vieux-Port, le lieu précis restant à définir, est envisagée. A terme, plusieurs stations pourront être déployées sur la façade maritime de la Métropole mais également sur l’ensemble de la Région