Avis d’information
Réalisation d’une étude expérimentale de mise en œuvre de pilote en réutilisation des eaux usées
Partager
Environnement et déchets

Contexte et enjeux

Pour préparer les prochaines décennies et garantir une irrigation agricole pérenne sur le territoire métropolitain, la Métropole souhaite s’engager dès à présent dans une démarche stratégique de préservation de la ressource en eau, compte tenu des enjeux des usages de l’eau et du contexte actuel de changement climatique.

L’étude de faisabilité de la REUT - Réutilisation des Eaux Usées Traitées - sur Cuges-les-Pins remise au cours du 1er semestre 2021 a permis de proposer un scénario d’irrigation des terres agricoles de Cuges-les-Pins en fonction de la capacité de la station d’épuration et de l’objectif à atteindre en désinfection pour les futures cultures agricoles de la plaine.

Cette étude comprend un Avant-Projet Sommaire incluant un estimatif de coût d’investissement travaux et un estimatif du coût d’exploitation du traitement à mettre en œuvre en partie tertiaire du traitement de la station d’épuration.

La présente étape expérimentale de mise en œuvre d’un pilote REUT - réutilisation des eaux usées traitées – à Cuges-les-Pins vise plusieurs objectifs :

  • Consolider et optimiser les choix techniques proposés par l’étude de faisabilité ;
  • Garantir une qualité d’eau réglementaire française et européenne pour l’irrigation agricole avec les paramètres de fonctionnement du pilote ;
  • Affiner les estimations d’investissement et d’exploitation pour chaque solution de traitement expérimentée ;
  • Proposer la meilleure solution technique en termes d’investissement et d’exploitation pour l’objectif de qualité d’eau en irrigation agricole de la plaine de Cuges-les-Pins.

La mise en œuvre de ce pilote sera également l’occasion de continuer de présenter les avantages d’une telle ressource non-conventionnelle aux agriculteurs et aux différents partenaires du projet. Des visites seront programmées sur site pour échanger avec les partenaires financiers et les partenaires institutionnels (l’Agence de l’Eau, l’Agence Régionale de Santé (ARS), la Direction Départementale des Territoire et de la Mer (DDTM), la Chambre d’Agriculture, l’association des agriculteurs de Cuges-les-Pins, l’agence du Bio).

Cette étude expérimentale est inscrite dans le contrat de rivière du SIBVH et permet donc de bénéficier de subvention de la part de l’Agence de l’eau.