Avis d’information
Réalisation d'un diagnostic du potentiel de désimperméabilisation
Partager
Aménagement et urbanisme

Contexte

La Métropole lance actuellement un diagnostic du potentiel de désimperméabilisation de son territoire.

Le concept de dés imperméabilisation consiste d’une part à remplacer des surfaces imperméables par des surfaces plus perméables et d’autre part à promouvoir la gestion des eaux pluviales à la parcelle. En effet, la dés imperméabilisation comprend à la fois le retrait ou la modification d’aménagements pour rendre les capacités d’infiltration au sol mais également la déconnexion des eaux pluviales qui consiste à faire en sorte que les eaux pluviales ne se rejettent plus dans le réseau d’assainissement.

Aujourd’hui, les acteurs de l’aménagement doivent “éviter, réduire et compenser l’impact des nouvelles surfaces imperméabilisées”. La question des sols en milieu urbain est devenue de plus en plus prégnante en France notamment au travers de l’objectif de « zéro artificialisation nette ». Dans le contexte d’adaptation au changement climatique, de limitation de l’érosion de la biodiversité et de lutte contre la chaleur en ville , les solutions de dés imperméabilisation et de renaturation des sols deviennent incontournables.

L’objectif de cette étude pour la Métropole Aix Marseille Provence est la réalisation d’un outil d’évaluation et d’aide à la décision en effectuant :

  • La cartographie des zones susceptibles d’être dés imperméabilisées

  • Un classement des zones potentielles de dés imperméabilisation permettant à la Métropole de se fixer un objectif chiffré de surface dés imperméabilisée et une feuille de route qu’il sera possible de décliner par commune.

L’outil réalisé dans cette étude apportera également à la Métropole des éléments portant sur trois de ses compétences :

  • GEMAPI : un complément au diagnostic GEMAPI déjà décliné en programme pluri annuel d’actions 2021-2024, en identifiant des actions de revalorisation des milieux aquatiques en lien avec l’aménagement et la lutte contre l’artificialisation des sols.
  • PLUVIAL : La consolidation d’une méthodologie de travail sur la question du ruissellement urbain et de la gestion des eaux pluviales, allant vers le développement de techniques telles que la gestion à la source, le « zéro tuyau », la « gestion à ciel ouvert » et le « zéro rejet pluvial » sur des projets pluviaux opérationnels .
  • PLANIFICATION : L’intégration des enjeux de la désimperméabilisation et de la lutte contre l’artificialisation dans les documents de planification urbaine (SCOT et PLUi )