Appel à projets
Appel à projet DIAMS : Air et citoyens
Partager
Environnement et déchets
Citoyenneté, ville inclusive

Le contexte

Identification de la collectivité

La Métropole Aix-Marseille Provence est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre qui regroupe 92 communes d’un seul tenant et compte plus de 1 850 000 habitants. Elle s’appuie sur deux niveaux décisionnels :

- Le conseil de la Métropole qui a en charge les compétences stratégiques métropolitaines et les actions transversales globales. Il délibère le Plan métropolitain de prévention des déchets ménagers et assimilés ;

- Les conseils de Territoire qui exercent par délégation du conseil métropolitain, les compétences opérationnelles définies par la loi. Ils valident et mettent en œuvre les actions du Plan de prévention des déchets ménagers et assimilés.

Le décret n°2015-1520 du 23 novembre 2015 a fixé les limites des 6 territoires de la métropole d’Aix-Marseille-Provence, en regroupant les communes sur les périmètres des EPCI fusionnés :

- Marseille Provence (CT1)
- Pays d’Aix (CT2)
- Pays Salonais (CT3)
- Pays d’Aubagne et de l’Étoile (CT4)
- Istres-Ouest Provence (CT5)
- Pays de Martigues (CT6)

Voir l'image en grand

 

 

Contexte et enjeux sur la qualité de l‘air

La qualité de l’air est un des sujets majeurs de préoccupation des citoyens en matière d’environnement. Il s’agit d’un sujet complexe car la pollution est générée par de multiples sources d’émission (transport, industrie, habitat, agriculture …), diffusant de multiples formes chimiques et organiques de polluants, et dont l’impact dépend de multiples facteurs : la météorologie (dispersion- concentration), la durée et la fréquence de l’exposition, l’état la santé de la personne exposée….

Cette pollution est inhérente aux activités et produite directement ou indirectement par chacun d’entre nous. Il existe un fond de pollution naturelle lié aux envols de poussières ou produit par les végétaux (sables, pollens, essences), environ 10-15 % de la pollution totale émise sur la métropole.

La pollution de l’air apparait aujourd’hui dans beaucoup de plans et schémas comme un enjeu prioritaire à prendre en compte (Plan de Protection de l’Atmosphère piloté par le préfet, le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires, le Plan Climat Air Energie Métropolitain, Plan de Déplacement Urbain …). L’amélioration de la qualité de l’air est d’ailleurs le premier axe de l’Agenda Environnemental Métropole - Département voté en décembre 2018 qui comprend 27 actions très opérationnelles (sur les 80 de l’Agenda Environnemental).

Pour autant, le citoyen peut avoir le sentiment que les mesures demeurent insuffisantes, ou que les améliorations tardent à se concrétiser. De plus, les habitants souhaitent être informés en temps réel, pouvoir s’exprimer, participer, avoir de l’impact sur ces questions dans leur vie quotidienne.

Ces deux constats ont amené la Métropole Aix Marseille Provence à déposer un dossier, le projet DIAMS, en réponse à un appel à projet de l’Europe et plus précisément dans le cadre d’un fond européen d’innovation : UIA ‘Urban Innovative Actions’.

logos uia europe

Le projet a été sélectionné en novembre 2018 et se terminera en avril 2022. Il est financé à 80% sur les fonds européens. C’est une opportunité pour expérimenter de nouvelles façons d’appréhender la qualité de l’air et de développer des solutions innovantes tout en associant les citoyens et professionnels.

Ce projet est rendu possible grâce à huit partenaires qui ont fait confiance à la Métropole Aix-Marseille-Provence et ont décidé de l’accompagner dans la mise en œuvre de ce projet novateur. Ce partenariat mixe du public, du privé et des organisations de tailles différentes, reflet de la société économique du territoire métropolitain.

LES PARTENAIRES DU PROJET EUROPÉEN DIAMS

Association de surveillance de la qualité de l’air, impliquée sur l’ensemble des facettes du projet Bureau d’étude expert sur la qualité de l’air et en charge des modélisations

En charge du volet innovation, notamment sur les plateformes (numériques) et sur le programme d’engagement des (citoyens et) acteurs du territoire sur le projet

Participation au programme d'engagement en installant des capteurs de qualité de l'air sur ses véhicules, qui sillonneront le territoire métropolitain pour collecter des données
Matrice, centre de formation, émanation de l’école 42, qui accompagne des jeunes sur la création de start up et qui imaginent et créent des services -notamment numériques - qui pourront être rendus à partir des données collectées sur la qualité de l'air (applications...) Association qui participe également au programme d’engagement en sensibilisant à la qualité de l’air les milieux scolaires
Entreprise locale qui fournit 2000 capteurs mobiles et 50 stations fixes En charge de la capitalisation et du partage des bonnes pratiques avec d’autres collectivités et Pays Européens et méditerranéens

L'objectif du projet DIAMS est double :

• De mieux prendre en compte la qualité de l’air dans l’ensemble des politiques publiques et faire évoluer les comportements des citoyens et des acteurs au regard de ces enjeux,

D'avoir des plans d’actions efficaces et avec un réel impact sur la vie des citoyens

Pour cela, la Métropole souhaite faire participer le maximum d’acteurs, citoyens, industries, écoles, collectivités, entreprises, start-up, etc… en les rendant acteurs de leur cadre de vie (observation, nouvelles idées et création de solutions).

Pour ce faire, la Métropole souhaite se rapprocher des citoyens en proposant de soutenir les acteurs de terrain ayant des projets innovants sur la qualité de l’air.

Pour toutes informations sur le projet DIAMS, rendez-vous sur le site : https://www.ampmetropole.fr/diams